Startups ; ne sous-estimez pas votre marque !

La marque n’est jamais (ou du moins rarement) la préoccupation première des startups. Et c’est normal ! Entre la prochaine levée de fonds à préparer, la preuve de concept à formaliser, l’équipe à recruter, les clients à conquérir… Les jeunes startupers ont d’autres chats à fouetter. Une fois ce cap de l’amorçage passé, il faut accélérer vite et là encore, hors de question de trop s’éparpiller : la marque n’est pas un sujet. Pourtant une identité claire et une marque forte propulseront votre projet plus rapidement sur le devant de la scène…

La marque : un fondement de la startup

La marque d’une startup est un de ces actifs les plus précieux. C’est en tout cas, dans la majorité des cas, le premier actif d’une startup. Le produit est en développement, le marché reste à conquérir ; seule la marque est acquise et elle représente la première valeur du projet. Lorsqu’un investisseur reçoit le dossier d’une startup, lorsqu’un journaliste reçoit un communiqué de presse ou lorsqu’un internaute est ciblé par un message publicitaire ; il reçoit d’abord une marque. La marque donne le ton, elle révèle l’offre de la startup et/ou l’histoire qu’elle veut raconter.

La marque est l’ADN de votre projet. Il est donc primordial d’avoir une véritable réflexion de marque très tôt dans la construction de son projet. Penser en profondeur sa marque très tôt permet d’éviter les faux départs. Une marque illisible, pas assez différenciante ou (pire encore) déjà attachée à une autre société est un véritable boulet au pied du startuper qui bien souvent se pose la question du rebranding.

Découvrez comment créer une marque > ici <

Pourquoi et quand changer sa marque ?

Changer de marque n’est jamais un exercice facile. Cela peut créer de la confusion tant chez les clients que chez les investisseurs ou les collaborateurs alors pourquoi changer sa marque ? À cette question de nombreux startupers choisissent la simplicité en gardant la marque originelle même si celle-ci ne répond pas ou plus à la vie de la startup. Il y a pourtant des cas dans lesquels changer de marque devient crucial :

  • la marque est difficilement exportable
  • la marque est difficilement identifiable et/ou différenciante
  • la marque est protégée
  • la marque ne correspond plus à l’activité de la startup

Pour ce qui est du « quand », au delà d’impératifs réglementaires ou stratégiques qui viendraient contraindre la startup à un changement de marque immédiat ; deux écoles s’affrontent. Il y a ceux qui pensent que, si un changement de marque est nécessaire, il faut que celui-ci intervienne au plus vite et ceux qui estiment plus sage d’attendre d’avoir les moyens marketing suffisants pour imposer sa nouvelle marque. Nous sommes de ceux qui pense que le rebranding doit intervenir au plus vite. Pourquoi ? Parce que le cycle de vie des startups impose sa cadence et qu’il est indispensable de sécuriser très tôt les fondements de son projet.

Pour couper court à cette vision court-termiste et faire de la marque un actif structurant de la startup, il faut penser sa stratégie de marque très tôt et ne pas avoir peur de prendre la décision d’un changement de marque quand celui-ci s’impose. C’est en tout cas ce que les polissons conseillent aux porteurs de projets qui les approchent.

Découvrez les références des polissons > ici <

N’hésitez pas à réagir à cet article en commentaire ou à nous contacter pour parler de votre projet.

 

les-polissons.co

Une réaction ?