Stratégie & Architecture d’un Oïkosystème de marques

Les polissons accompagnent l’équipe de l’Oïkosystème pour définir sa stratégie de marques.

Rémi Demersseman-Pradel fait appel aux polissons pour soutenir le développement de l’Oïkosystème, projet visant à façonner et accompagner les entreprises performantes et responsables d’aujourd’hui et de demain.

Un modèle positif à essaimer

Face à la multiplication des espaces de coworking en France, l’Oïkosystème a défini un modèle économique atypique construit autour d’un ensemble de solutions (et donc de marques) qui vise à soutenir une économie alliant performance et responsabilité sociale des entreprises (RSE).

En plus de ses espaces de coworking, appelés Lab’oïkos, l’Oïkosystème propose un diagnostic performance et responsabilités et des préconisations à travers des outils, des formations, des conférences ou encore des meet-ups.

Nous avons défini 350 points pour permettre aux entreprises d’évoluer et progresser dans leur impact social, sociétal et économique avec à la clé un gain en rentabilité. Nous proposons à chacun de nos oïkonautes de changer son mode de fonctionnement selon ses capacités. Nous nous adressons à tous, de l’indépendant au grand groupe.

A travers l’Oïkosystème, Rémi Demersseman-Pradel met en pratique sa philosophie qui veut que pour changer le monde, il faut changer l’économie. Après une levée de fonds d’1,7 million d’euros, il devrait réaliser un tour de table d’envergure en 2018. Objectif : installer un Lab’oïkos, de 1000 et 3000 m2, dans chaque métropole labellisée French Tech, pour mettre à la disposition des entreprises ses outils à la fois performants et responsables.

L’Oïkosystème se compose également d’une communauté d’impact makers, d’une école de journalisme, d’un média de solutions, d’une fondation, d’une agence et de tous les oïkonautes.

Un écosystème de marques complexe

Le premier Lab’oïkos a vu le jour à Toulouse et ouvert ses portes au public le mercredi 29 juin 2016. Avec une seconde implantation à Paris début 2018, l’Oïkosystème gagne en maturité. La multiplication des offres, et donc des marques, mérite alors une meilleure articulation pour améliorer la cohérence de l’ensemble. Les polissons analysent l’existant, définissent les enjeux, les contraintes, les atouts et les priorités afin de proposer un plan stratégique d’articulation des différentes marques de l’Oïkosystème.

Après avoir réalisé des entretiens avec les responsables de chaque marque de l’Oïkosystème, les polissons imaginent une organisation systémique des marques, c’est à dire un écosystème vertueux dans lequel les parties prenantes s’auto-alimentent autour des missions identifiées. Cette organisation va permettre de révéler les synergies entre les différentes marques et de concentrer les collaborateurs autour d’une mission commune pour :

  1. Une organisation interne plus performante
  2. Un modèle plus facilement duplicable
  3. Une meilleure identification des activités de l’Oïkosystème par ses cibles

 

En savoir + sur la stratégie de marque